Argentine – Iguazu

Après 23h de bus, nous arrivons enfin à Puerto Iguazu. Encore une fois, le confort des sièges est au rendez-vous et nous dormons suffisamment pour ne pas trop être dans le dur. Notre hôtel se trouve juste devant la station de bus ce qui est parfait. Ça l’est un peu moins quand la meuf de l’accueil nous indique qu’on ne peut pas check-in tout de suite. Nous sommes donc obligés de nous changer dans le local des valises et retournons directement à la station de bus pour partir aux chutes. On ne perd pas de temps ! En arrivant à l’entrée du site, le prix nous fout un peu en l’air mais pas trop le choix. De plus, une partie des chutes (la gorge du diable) est fermée à cause des intempéries des jours précédents. Merde. Nous partons tout de même à l’assaut des chutes et nous ne sommes pas déçus. On n’a pas affaire à des waterfalls de PD, c’est du grand art. Nous empruntons divers chemins pour voir d’en haut, d’en bas, de côté… et en profitons pour mitrailler de photos ces lieux magiques.

zMDcAPp7qBCsALdd.jpg

En raison des crues, le débit est impressionnant mais la couleur de l’eau est marron, mais ça ne fait rien, nous sommes satisfaits. Après avoir fait le tour de tous les itinéraires possibles, nous empruntons un petit train pour rentrer, puis le bus retour pour l’hôtel.

Le vendredi matin, nous traversons la frontière afin de nous rendre du côté du Brésil pour apprécier les chutes d’Iguazu d’un autre angle. En effet, de ce côté c’est un superbe panorama sur toutes les chutes qui s’offrent à nous.

UHAqFR41quvKc5e2.jpg

C’est une fois de plus grandiose, et nous pourrons même marcher sur une passerelle survolant les cascades. Sev enfile donc son superbe poncho Nouvelle-Zélande alors que Val tente l’affaire en t-shirt. On se trempe bien la poire mais cela vaut le coup : le bruit est assourdissant et l’impression de survoler les chutes est superbe. Que du bonheur quoi.

rbm1CYDrUWav8CSr.jpg

Nous poursuivons notre petit jour au Brésil par le parc aux oiseaux (parque dos aves), où nous nous baladons durant 2h. Nous y croisons une multitude de volatiles ; des perroquets aux rapaces, en passant par les flamants roses et même les papillons. Il paraît que c’est quasi le plus beau parc d’oiseaux sauvages au monde. Un vrai moment de découverte.

hYl6O5ehwF4iN0r3.jpg

Les volières sont très grandes et laissent tout de même pas mal d’espace aux animaux. Nous traverserons même certaines d’entre elles pour être au plus près des piou-piou (Madjah et Domi la maman de Sev n’auraient pas été au top niveau cardiaque). Nous rentrons en Argentine dans l’après-midi, puis mangeons de délicieux raviolis maison de Mamma. Le soir à l’hôtel, nous rencontrons Flora et Rosa, deux écossaises qui parlent super bien français et qui sont fort sympathiques. Nous partagerons le reste de notre soirée avec elles, à jouer aux cartes autour d’une bière une fois.

Nous passons notre dernière journée à Puerto Iguazu à flâner en attendant le bus en fin d’après-midi. Facebook, Foot-Mercato et l’Equipe (la vie quoi) seront nos 3 meilleurs potes pour la journée. Après quelques heures de bus, nous voilà à Posadas, ville de merde selon les guides, l’Internet et les locaux, mais point de départ pour visiter les missions jésuites au Paraguay.

2 réponses pour “Argentine – Iguazu

  1. Bluffés par vos photos les gars. Jolis zoziaux multicolores et vos commentaires vivants nous ravissent toujours …on poursuit la route dans vos pas …Bizz

  2. Tata de Novalaise

    Bon,on met Cordoba entre ( ):c’était un épisode perso « éclate ».Mais alors ces photos des chutes sont juste merveilleuses:j’ai l’impression d’entendre le vacarme de l’eau.La nature peut vraiment être somptueuse.l’oiseau est aussi très chouette ,si on peut dire.
    Quelle chance vous avez de voir tout ça!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*