Canada – Montréal, match retour

Après 8h de route, nous débarquons à 20h00 chez Pef qui fête son anniversaire. Bon, quand on arrive, le pauvre est tout seul en train de visser son canapé. Nous nous mettons donc au boulot à 3, Val et Pef s’occupant des courses pendant que Sev termine de monter les meubles. Canapé opérationnel, appart rangé, pizzas et whisky achetés, nous pouvons tranquillement débuter la soirée pour libérer le stress qui est en nous. Superbe ambiance pour cet anniversaire, avec Camille et Trio qui se la collent alors qu’ils partent à Cuba le lendemain et que les valises ne sont pas prêtes, et Ena qui offre un gâteau que personne ne bouffe (Bravo Pif pour ton effort entre deux skys). Nous terminons la soirée au Pandor, où deux Italiens ne sont pas vraiment fans qu’on leur dise que Materazzi est un enfant de putain. Une fois cet épisode terminé, nous partons nous coucher dans le super nouveau canap’ de Pef tandis que ce dernier s’en va dormir chez sa belle.

Père François nous retrouve le lendemain midi pour aller manger un petit Burger King. Sur la route du retour à son appart, nous nous faisons recaler de l’Apple Store sous prétexte que nous n’avons pas de réservation. La folie de l’iPhone 6 qui vient de sortir nous dépasse… Ena nous rejoint, et nous dînons des pâtes poivrons steak crème fraîche, en grande quantité une nouvelle fois. Cette fois-ci la viande est complètement dégueulasse, grosse déception. Voilà pour notre journée du dimanche, une nouvelle fois très productive.

Le lundi commence également l’après-midi, et nous nous rendons chez Maxime afin de faire une petite lessive et de profiter de l’Internet. Nous tentons tant bien que mal de rattraper le retard du blog mais c’est long… Très long. Pour décompresser, Maxime nous paye les bières en grand seigneur, et Rachel et Lama se joignent à nous pour un petit apéro. Il faut savoir que le pantalon de Sev était à la machine quelques minutes avant leur arrivée. Il est donc obligé de le porter mouillé pour ne pas les accueillir en slip chaussettes. Sympa le mec. Les filles sont super sympas, et une très bonne ambiance règne autour de la table. Quelques blagues fusent, notamment sur un éventuel futur job de Rachel qui nous interpelle. Haha. Autre point intéressant, il se trouve que Rachel est la voisine de Pef, affaire à suivre… Nous laissons Maxime dîner avec les deux demoiselles et rentrons chez Pef. Pâtes-Saumon et dodo (le mec n’a toujours pas l’Internet donc quand il n’y a pas d’alcool c’est plumard direct).

Il est maintenant temps de bouger. La Gaspésie que nous souhaitons visiter est à 10 heures de route, et nous hésitons à relouer une voiture. Hésitation de courte durée, la flemme aidant (ça sent la fin du périple). Nous prévoyons donc une fin de semaine sur Montréal, avec quelques endroits que nous n’avons pas encore visités. Nous commençons notre journée au Dolorama, histoire d’acheter des bombeks et plein de trucs utiles et pas chers pour l’appart de Pef (dont une indispensable cuillère en plastique). Nous prenons ensuite un peu de temps pour redisposer l’appartement (vu qu’on est chez nous) et le frigo qui prenait trop de place dans la petite cuisine finit presque dans la salle de bain. Smart. Nous partons en fin d’après-midi en haut du Mont Royal, que nous avions toujours eu la flemme de grimper jusqu’à présent. Lors de notre petite marche sympathique, nous sommes vraiment impressionnés par le nombre de personnes qui courent dans ce grand parc. Plus sportifs que nous les mecs. L’arrivée en haut du mont nous offre une belle vue sur tout Montréal, c’est sympa. Nous attendons que le soleil se couche pour une petite photo de groupe (attention aux strabismes) :

fGyTNkGzXnX1uTX9.jpg

Le mercredi, le manque de fête se fait sentir. Nous prévoyons donc dès le réveil une veillée, histoire de se remettre dans le bain. Pour ce qui est de l’activité de la journée, nous décidons de nous rendre au parc olympique. Nous y croisons tout d’abord des jeunes de l’équipe de MLS (Major League Soccer) s’entraîner dans ce beau cadre. Les mecs ont un superbe centre d’entrainement, juste à côté de la tour inclinée la plus élevée du monde :

4ZlxtZnCBMmJT1fJ.jpg

Nous continuons notre balade au jardin botanique, avec tout d’abord l’insectarium dans lequel Pef ne se sent pas du tout à l’aise, puis les jardins japonais, chinois et alpin. C’est super beau et on respire la tranquillité.

whqNzQC0JU08vXdf.jpg

Il est enfin temps de picoler, et nous partons acheter le whisky pour rigoler. Finalement, Rachel notre nouvelle copine nous invite chez elle, avec Maxime, Boyan, et la belle Joelle dont on pourrait vite tomber amoureux (faut faire gaffe). On se marre bien, et au final Rachel, Maxime et Boyan sont motivés pour sortir avec nous. Nous partons donc au Flyjin, où le son est super mais l’état des types un peu moins. Chacun fait son petit bonhomme de chemin, et en fin de soirée ça pète un peu… Il en fallait bien une ! Pef rentre donc sans sa chemise à l’appart avec Val, tandis que Sev rentre dormir chez Maxime. Bien bien bien.

La journée du jeudi ne sert pas à grand-chose, avec une balade à Mont Royal pour Val, un passage de Pef chez Ena, et une sieste pour Sev. En revanche, la soirée s’annonce bien. Jeudi soir, les étudiants ont repris les études, objectif Café Campus ! Nous prévoyons large en alcool, histoire d’être sûrs de ne pas être trop shorts. Peut-être une erreur sur ce coup-là. Bref, on rigole bien avec Ena, qui devient même officiellement notre nouvelle copine Facebook, et ce n’est pas rien. Nous sortons malheureusement un peu tard, mais c’est tout de même une belle marrade (au début). Merci à Pierre-François pour son donut bien sucré sur la fin. Beau geste.

Notre dernière journée au Canada se déroulera chez Père François (merci à toi pour ton accueil), avec juste un aller-retour chez le dépanneur en bas de l’immeuble pour acheter un dîner. Une preuve que nous avons bien profité de notre fin de séjour ici. Pour résumer notre passage dans ce beau pays, nous pouvons dire que les Québécois sont super sympas et accueillants, que Montréal donne vachement envie d’y vivre, et qu’il serait temps de faire une pause d’alcool. Merci à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*