Nouvelle-Zélande – Wellington

Il est temps pour nous de rendre le van. Nous avons une flemme intersidérale de tout laver mais il n’y a pas trop le choix. Avant toute chose, nous avons le match de l’équipe de France à regarder. C’est pourquoi nous nous levons à 6h, afin de trouver un wifi dans la ville qui nous dépannera pas mal pour voir nos frenchies mettre la branlée aux Honduriens. Merci KB9 pour ton match d’exception. Ceci étant, nous avons du boulot avec l’auto ! Il faut tout d’abord la vider, remplir nos backpack, nettoyer l’intérieur avec serpillère et aspi, faire le plein… Nous mettons 3h pour faire ça propre et net. Nous n’en pouvons plus de la vie alors nous nous faisons un petit plaisir pour les deux prochaines nuits, en réservant un dortoir 4 personnes pour être tranquilles. Nous avons même le temps de nous promener dans les principales rues de Wellington avant la tombée de la nuit. Après être passés chez le coiffeur pour Tom et Val, nous buvons quelques petits Ricard dans notre chambre paisiblement. Nous sortons mais c’est plutôt très calme. C’est lundi soir et presque tout est fermé. Nous trouvons quand même un vieux bar pour danser quelques rocks et rencontrer un peu de monde, notamment une troupe de femmes gothiques. Tom encore une fois est près de conclure mais Val et Sev arrivent juste après ce couple éphémère dans la chambre, ne connaissant malheureusement pas la situation. Quelques chants musulmans du style « Allah Akbar » de la part de Val feront fuir assez rapidement la jeune femme. Dommage !

Cette deuxième journée à Wellington est proche du néant. Nous avons tous l’extrême flemme de faire une activité. Nous restons dans notre chambre à faire de l’Internet, jouer et manger des mie goreng. La vraie vie. Sev se dévouera pour aller faire un tour à la poste en fin d’aprèm pour envoyer ses cartes postales et renvoyer l’antenne à notre meilleur pote Ainslie Davies. La soirée s’articule principalement autour du rangement de nos sacs et la préparation pour l’avion du lendemain.

Nous avons le premier vol Wellington-Auckland à 8h50 (1h) suivit d’un second à 16h30 Auckland-Santiago qui durera lui 11h30. Pas facile comme journée. Tom quand à lui nous suit jusqu’à Auckland mais reste sur place, étant donné qu’il a un billet de retour pour la France quelques jours après. Val va enfin pouvoir récupérer sa CB qui est bien arrivée au backpacker d’Auckland. Au bout de deux mois, ça fait du bien ! Les adieux avec Tom sont chargés d’émotion, nous n’arrivons pas à cacher nos sentiments réciproques et les larmes coulent à flots. Une soirée de retrouvailles à Paris est déjà prévue en octobre donc tout va bien.

C’est le moment pour nous de changer de continent. On a vraiment beaucoup rigolé dans ces trois pays. Notre plus gros regret est de ne pas avoir pu découvrir l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, par manque de temps. À part ça, c’était vraiment génial !

Nouvelle-Zélande – Taupo

Nouvelle-Zélande – Taupo

Nous descendons ensuite encore un peu plus bas dans le pays afin de rejoindre Taupo. C’est ici que Sev et Tom veulent faire un saut en parachute et c’est aussi le point de départ de la randonnée du Tongarero, l’une des plus belles au monde. Nous prenons des renseignements à l’information center et décidons de faire la grosse rando le lendemain. Le temps prévu est magnifique alors nous n’hésitons pas. Le skydive est donc prévu pour le surlendemain.

Une navette vient nous chercher à 7h30 au parking où nous garons notre van afin de nous amener au début du treck. Ainsi, nous retrouverons notre voiture à la fin de la longue randonnée. Plutôt malin. Ce « Tongarero Alpine Crossing » d’une longueur de 19.4 kms nous fait traverser toutes sortes de paysages. Nous longeons pendant quelques kilomètres le mont Ngauruhoe que les fans du Seigneur des Anneaux connaissent sous le nom de Mordor. Ce volcan est super beau avec son petit manteau de neige.

zI0CmJCF9frySK9Y.jpg

Nous montons pleins d’escaliers au milieu des roches, ce qui rappelle également les longues marches de Frodon dans le même film. Nous passons par des plaines totalement lunaires, où tout est gris/ocre avec de la roche volcanique, c’est dingue. Nous montons tout en haut du Tongariro à 1978 mètres, ce qui nous offre un panorama d’exception. Il y a tellement de diversité. D’en haut, nous voyons « red crater » (comme son nom l’indique il s’agit d’un cratère rouge), le mordor enneigé, des plaines ultras arides, des lacs bleu turquoise et un volcan qui fume. Amazing. Nous nous attardons un peu partout afin d’y prendre un maximum de photos.

5NOkZE9jYhNId67r.jpg

Le temps est magnifique et la température agréable pour marcher. Cela change de la matinée où il ne devait pas faire beaucoup plus de 0 au début de la rando. C’est quand même un truc de champion olympique. Il faut être assez sportif, donc pas de soucis pour nous. Le début de la descente est magnifique avec de nombreux lacs en point d’orgue, mais la fin du parcours est de loin la plus désagréable. En effet, il faut descendre plus de 7km sur une pente très raide. Vraiment très relou quand tu en chies depuis 5h et qu’il reste encore 2h. En tout cas, c’est une des choses les plus belles que nous ayons vu jusqu’à présent. Vraiment incroyable. Encore tout chauds de ce trek, nous décidons de nous passer sous l’eau glacée du van pour se nettoyer un peu les parties qui puent. À ce propos, les pieds de Val ont atteint un niveau inimaginable. Même Gitan est hors-concours. Bien que valou prenne le temps d’enfermer ses pompes dans plusieurs sacs plastiques, respirer dans le van devient compliqué pour ses deux compères.

Nous effectuons enfin une bonne nuit méritée. Nous nous levons tout de même pour le match Italie-Angleterre que nous arrivons enfin à voir grâce à notre antenne. Miracle ! Nos 80$ sont bien amortis du coup. Pas cher le match. Les courbatures sont bien présentes en tout cas, pas de soucis là-dessus. Après un petit domac, c’est l’heure pour Sev et Tom d’aller faire le premier saut en parachute de leurs vies.

MbkAacfOuullUBSz.jpg

L’endroit est plutôt bien choisi car le saut s’effectue au-dessus du magnifique lac de Taupo. Les sensations sont exceptionnelles, ça ne déconne pas du tout. Val est le photographe attitré et shoot ses copains quand ils descendent du ciel. À noter que les deux loulous se la ramenaient moins quelques minutes avant de monter dans l’avion, surtout Tominou (dixit le mec qui n’a pas voulu sauter). Après cet épisode d’aventuriers, nous prenons la route en direction de Wellington.

Nouvelle-Zélande – Wai-O-Tapu

Réveil à 7h30 afin d’être en top forme pour le soccer. Nous kiffons ce premier match même si nous sommes ultra-claqués. Il a vraiment fait trop froid cette nuit et c’était très dur de dormir. Le Brésil s’impose 3/1 et tout le monde est content. Après une bonne douche chaude chacun, Il est temps d’aller sur le site de Wai-O-Tapu afin d’y faire une belle promenade. C’est un site naturel balisé de quelques kilomètres qui traverse plein de petites failles, cratères et lacs volcaniques. Le beau temps est enfin au rendez-vous, et les couleurs sont folles. Les lacs sont bleus, verts, rouges ou jaunes fluos. C’est la première fois que nous voyons ça.

q78cOPtIRgLCR9j3.jpg

La présence de nombreux acides explique ce phénomène, c’est vraiment magnifique. Nous en prenons plein la vue et faisons de belles photos. Nous dégustons nos fabuleux sandwichs au soleil près d’un lac bouillonnant, superbe.

Nouvelle-Zélande – Mata Mata