Vietnam – Dalat

Nous arrivons à l’aéroport vers 14h et partageons un taxi avec un couple d’anglais. Comme il est de coutume dans le pays, le chauffeur essaye de nous enfler pendant le trajet, en voulant nous faire payer plus cher vu que nous logeons dans deux hôtels différents. Et patati et patata. No way, ferme la et conduit nous pour le prix convenu. On est tellement rodé qu’il ne cherche pas trop la baston et se détend tout en grommelant « cheap, cheap ». C’est qui les patrons ? Nous arrivons donc tranquilou dans un petit hôtel booké la veille. La proprio est ultra gentille et nous propose une chambre très mignonne avec deux lits doubles et une énorme baie vitrée. Ce n’est pas ce que nous avions réservé (chambre simple avec lit double sans fenêtre) mais comme on est des mecs sympas, elle nous a surclassés. Après avoir posé les sacs, nous décidons de faire le tour du grand lac de la ville. Vraiment très sympa comme atmosphère, le lac étant un endroit reposant entouré de montagnes et la température étant parfaite.

ehD2uvJAyPUqbBLX.jpg

On passe par l’immense marché de nuit sur le chemin du retour et trouvons un restaurant cosy pas trop cher. Mais pour une fois, on se fait un grand plaisir et prenons chacun un plat et une entrée. Petite entorse au budget, mais bon, ça ne nous aura coûté que 5$.

Pour notre premier jour complet à Dalat, nous décidons de découvrir la ville entière à pied. Gros programme et beaucoup de bornes mais c’est vraiment tout mignon. Ancienne ville coloniale française, c’est maintenant un lieu de relaxation pour les riches viêts. On aperçoit de magnifiques villas de type normandes et bretonnes, en passant par de petites ruelles jonchées de maison de toutes les couleurs. On se sent très bien ici. Nous faisons une petite halte dans un centre commercial ultra moderne afin de s’acheter quelques fringues tendances pour être au top de la séduction. Nous tombons au hasard des rues sur l’ancien quartier français avec une très belle gare et une église typique de chez nous.

BNBFgSR46wN0SMl1.jpg

Nous trouvons également une boulangerie qui fait des petits sandwichs au poulet merveilleux. Ça sera notre crédo pour le reste du séjour ici. Dalat est une ville réputée pour le Vin rouge, où les vignes ici sont les plus hautes d’altitude de toute l’Asie. Nous décidons donc d’y acheter un cubi de 3L qui nous servira à notre prochaine étape, à savoir Nha Trang, sur la côte, où nous ne ferons pas de la figuration. Journée très chargée et très crevante qui aboutit sur une soupe de nouilles (ce que nous ne voulions pas forcément, mais la communication avec la restauratrice était difficile). Trop peu pour nous, direction donc la boulangerie pour de nouveaux dwichs magnifiques.

Ayant excellemment arpenté tous les recoins de la ville, le jour suivant nous prenons la décision de louer une mob pour aller découvrir les alentours. Première étape, « les chutes des éléphants » situées à une trentaine de bornes. La route pour y aller est en travaux, et c’est une énorme galère. Après 1 heure de bataille, avec tout de même une petite récompense lorsque nous voyons une viêt se prendre une gamelle juste devant nous en scoot dans la boue (rien de cassé), nous arrivons à la cascade.

xJdFMW461w1m0NTo.jpg

Bof bof, elle ne mérite pas celles que nous avons vues au Laos. Bien casse-couille d’avoir fait autant de chemin pour ça, mais ainsi va la vie. Nous allons ensuite à la pagode Truc’ Lamh, nichée sur une colline. Wonderfull. C’est un ensemble de petits temples et de jardins japonais surplombant un énorme lac naturel.

YRwMczFNF9HGGwKw.jpg

C’est tellement beau qu’on décide d’y déjeuner et de prendre un classique fried noodle chicken. Et là, le drame : encore une putain de soupe qui arrive. Ça nous trou le cul mais pas le choix. On l’enfile à contre cœur, en espérant ne plus jamais retomber sur ce genre de merde, Inch’Buddah mon frère. Nous décidons ensuite de nous perdre autour de ce grand lac afin d’y voir les vignes et la vie locale. Très belle balade. Au retour, nous passons dans la partie nord de Dalat afin d’y acheter une coque d’iPad pour Val. On se retrouve au beau milieu du bordel, avec tout le monde qui roule en bécane et qui n’a aucune connaissance d’un éventuel code de la route. Pas d’angles morts, pas de rétros, tout le monde fonce et klaxonne. Ils n’hésitent pas à coller leurs roues contre la tienne et rien ne se passe, pas de réactions et pas un regard : vraiment aucun respect. De belles burnes en somme, à certaines exceptions près comme partout bien sûr. Après ce petit coup de gueule sur le peuple le plus con que nous ayons rencontré jusqu’à présent, il est temps de rentrer, avec dans le sac quelques sandwichs bien sûr. Demain, direction Nha Trang via le bus que nous avons booké dès notre arrivée sur Dalat. Nous pouvons donc dormir tranquillement pendant notre dernière nuit dans cette petite ville très sympathique.

Publié dans Vietnam

Permalien

Les commentaires sont fermés.