Australie – Magnetic Island (Townsville)

Nous arrivons dans la soirée à Townsville avec un objectif premier : trouver un barbecue éclairé afin de nous faire nos pâtes. Grâce à notre outil de voyage signé Apple, nous trouvons sans soucis et nous lançons pour une heure de cuistoche. En soit ce n’est pas si long à faire, mais chacun se fait sa petite popote pour le dîner et le lendemain soir. Il est maintenant l’heure de se coucher sur le parking d’un BP une nouvelle fois indiqué sur notre application. Très bon spot, et pour la première fois nous tentons d’accrocher la sorte de tente au coffre de notre bagnole afin d’avoir une nuit plus fraîche et plus d’espace pour pioncer. Après quelques minutes de compréhension du système d’accroche, le résultat n’est pas mal du tout.

Comme d’habitude, le soleil se lève côté voiture et non pas côté arbre. Dommage, on crame au petit matin. Après un petit dej, nous nous rendons à l’embarcadère pour Magnetic Island. Le bateau part dans 5 minutes. Merde, on donne tout ce qu’on a, on gare le van au parking payant, on prend notre sac, on court, on paye les billets, on saute dans le bateau. Yes ! L’adrénaline redescendant d’un cran, nous nous rendons compte que nous avons oublié nos affaires de snorkeling, nos appareils photo et nous avons payé les billets plein tarif alors qu’avec la carte étudiante de Sev nous aurions payé 10€ de moins chacun. Mother fucker. Nous voyons avec la skipper s’il est possible de rester dans le bateau et faire le retour pour aller chercher nos affaires. La fille est très sympa et accepte sans problème, mais logistiquement parlant, nous ne serons sur l’île que vers 11h. Tant pis, nous ne ferons pas de snorkeling et nous prendrons les photos avec l’iPad, c’est la vie. Nous descendons donc du bateau et allons nous renseigner au point d’information sur les activités à faire. Une fille nous explique ça, et nous indique que nous devons prendre le bus pour nous déplacer sur l’île. 8$ chacun en plus, mais pas le choix. Elle tend l’oreille et nous annonce que le bus vient de partir et que le prochain arrive dans 40min pour le prochain bateau. Super, on enchaîne les performances aujourd’hui ! Du coup c’est soit on attend 40min pour rien, soit on revient sur l’île dans 1h30 avec tout notre matos. Nous remontons donc dans le bateau direction Townsville. Belle défaite. À 11h, nous voilà enfin prêts à visiter l’île et grimpons dans le bus. Après quelques kilomètres, nous nous arrêtons à Geoffrey Bay pour snorkeler. Le magasin de plongée où nous souhaitons glaner quelques infos est évidemment fermé. Nous nous lançons donc de notre propre chef dans l’eau. La visibilité est complètement pourrie et au bout de 30min de palmage, nous décidons de sortir de là. Il est midi et nous avons passé une excellente matinée !

Geoffrey Bay

Geoffrey Bay

Heureusement pour nous, l’après-midi va régaler. En premier lieu, toujours près de la baie Geoffrey, nous apercevons quelques wallabies gambader près de nous.

4gX4d536ZRsDVzW7.jpg

Nous reprenons le bus pour faire une petite randonnée au fort de l’île un peu plus loin. Nous apprécions la beauté de l’île avec des points de vue surprenants, et nous sommes très heureux quand nous voyons nos premiers koalas perchés en haut d’un grand eucalyptus ! C’est apparemment l’heure du déjeuner puisque ces derniers se réveillent devant nous pour aller déguster quelques feuilles. C’est vraiment sympa de voir ces peluches dans un milieu naturel et non enfermés dans un zoo !

6n5OJOai5hMBhBRl.jpg

Après cette marche d’une heure, nous nous rendons à pied à la baie Horseshoe en passant par des très beaux chemins où la végétation et les oiseaux sont d’une grande diversité.

5SC2Ce7zeYbPzCGZ.jpg

Nous verrons même nos premiers kangourous vivants (les 2 autres aperçus jusqu’ici étant morts sur le bord de la route). Nous nous posons finalement sur la plage 1h en attendant le bus retour pour le bateau.
Nous n’avons pas pu voir toutes les baies et chemins de l’île, mais nous avons vraiment apprécié la beauté de Magnetic Island. Certes le début de journée a été chaotique, mais la récompense est là au final. De retour sur le continent, nous retournons au bbq pour manger le reste de nos délicieuses pâtes. Le lendemain matin à 4h45, il y a la demi-finale retour de la C1 (Bayern-Real), et nous cherchons un endroit où regarder ça. Casino, McDo, KFC… Personne n’est ouvert à cette heure. Petite défaite, mais du coup nous prenons un petit cône à 0,30$ au domac pour nous remonter le moral (ce ne sera pas le dernier de notre périple australien). De retour au BP pour la nuit, nous voyons la salle TV. Pourquoi chercher plus loin ? Le match est diffusé sur une chaîne publique donc tout va bien !

4h45 donc, Sev se lève comme prévu mais Val reste au plumard. Super Sergio Ramos démonte les bavarois à Munich, le Réal se qualifie pour la finale et ça fait plaisir pour débuter la journée ! À noter que pour la deuxième mi-temps, Sev est en compagnie de routiers prenant leur petit dej, et pas vraiment fans d’avoir du foot au réveil. Dommage pour vous les gars, fallait se lever plus tôt.
Direction le lagoon de Townsville pour un petit bain matinal… Fermé. Bon, les douches sont tout de même ouvertes donc nous en profitons pour un lavage gratos. Nous nous rendons ensuite au Castle Hill, pour une petite marche de 1h où la vue à 360° sur la ville est magnifique.

Townsville - Castle Hill

Townsville – Castle Hill

La visite de Townsville se poursuit avec le jardin botanique, où nous pique-niquons une nouvelle fois des sandwiches au pain de mie dégueu. À part ça le parc est très sympa.

Townsville - Jardin botanique

Townsville – Jardin botanique

Nous ne traînons pas car nous avons prévu de faire le Billabong Sanctuary, un zoo où il est possible de prendre des photos avec un koala dans les bras. Nous arrivons et la fille de l’accueil commence à faire sa conne. Déjà elle n’accepte qu’un tarif étudiant car on ne peut présenter qu’une seule carte (c’est vrai qu’elle ne peut rien faire, son salaire dépend sûrement du nombre d’étudiants qu’elle laisse passer…). Ensuite elle nous indique que la photo du koala est à 20€ mais que nous pouvons shooter directement avec notre appareil, donc pas besoin de payer (ce qui s’avérera être un mytho). Nous entrons donc dans le parc juste à temps pour le déjeuner des crocos. Les bêtes sont super impressionnantes, et on comprend mieux pourquoi il faut éviter de se baigner en Australie.

Billabong Sanctuary

Billabong Sanctuary

Les autres animaux sont beaux, on donne à manger aux kangourous, on voit un spectacle d’oiseaux (dédicace à Madjah qui aurait bien flippé), et on assiste à un petit atelier avec deux serpents avant de pouvoir prendre les fameuses photos koala. Manque de bol, nous sommes obligés de payer même pour pouvoir shooter avec notre propre appareil. Super, nous avons déjà payé 40€ l’entrée et nous n’avons clairement pas 20 bales à mettre dans une photo. Merde. Valen laisse un petit mot doux pour les futurs visiteurs français dans le livre d’or, et nous nous cassons de là un peu énervés en direction d’Airlie Beach. Nous nous arrêtons pour la nuit à Prosperine, et tournons pendant près d’une heure pour trouver un nouveau spot de pionce au fond d’une impasse. Nous installons la tente, caleçons, boules Quies, et une fois bien installés… Toc toc toc ! Un gros barbu qui a attendu qu’on soit bien dans notre plumard nous dit gentiment de partir : « It´s not a fucking camping site, get out right now before I call the cops ». Nous renfilons nos falsards, et un deuxième lascar arrive : -« what are you doing here? » -« sorry, we are leaving » -« yeah, you should do this fucking quickly ». Hey les mecs on se calme maintenant ! Nous quittons donc le quartier, puis la ville et trouvons sur la route un chemin paumé où nous passons la nuit.

Publié dans Australie

Permalien

Les commentaires sont fermés.